mardi
janv.072014

Comment évacuer les émotions

J'aimerais vous partager un petit truc.  Lorsque vous êtes envahi par une émotion négative comme un stress avant un exposé oral ou avant un entrevue, nous ne pouvons nier cette émotion et faire comme si elle n'existait pas.

Il peut être utile de s'assurer que nos pensées soient saines et que nous ne créons pas cette émotion par notre dialogue interne qui nous dit des choses comme "Je ne suis pas aussi bon que les autres".

Ensuite, l'émotion peut être évacuée tout simplement en prenant de grandes inspirations et en expirant par la bouche durant quelques minutes.  L'inspiration par la bouche est critique, elle permet aux émotions de s'évacuer.

Essayez cela et donnez-m'en des nouvelles!

jeudi
janv.022014

Bonne année 2014

Bonne année à tous!

Ne lâchez pas, ne vous aidez pas pour demander de l'aide.  Le bégaiement prend la place que vous refuser de prendre dans votre vie.  Il est un mirage, qui paraît très réel amis quand on y regarde à deux fois, il disparaît.

La vie est trop courte, repoussez vos limites, vous en sortirez grandi!

Santé et amour à tous!

Pierre

jeudi
déc.052013

Autre précision sur l'exercice

Bonjour,

Les consultations web que j'offre me permettent aussi, en plus de vous aider je l'espère, de valider si mes propos sur le site sont clairs.  Je réalise que je peux toujours être encore plus clair.

Quand vous pratiquez la phrase, n'essayer pas de la dire sans bégayer, ce n'est pas le but mais plutôt la conséquence.  N'essayez pas de vous concentrer et la dire d'une voix forte comme certain le font.  Il faut la dire de la façon la plus naturelle possible avec le même intonation que vous prendriez si vous racontiez quelque chose à un bon ami.

Ce faisant, vous allez probablement plus bégayer que lorsque vous essayez de contrôler votre bégaiement dans la vie de tous les jours.  Le but de dire la phrase à répétition est de vous pratiquer à dire la phrase sans vous contrôler.  Il est très normal et même sain que vous bégayiez davantage au début en disant la phrase sans vous contrôler.  C'est parfait, encore un fois, le but n'est pas de dire la phrase sans bégayer, le but est de dire la phrase sans se contrôler.  Éventuellement, le bégaiement va régresser tout seul mais c'est l'objectif à moyen terme, celui à court terme est de parler sans se contrôler.

Donc, parler à voix basse de façon tout-à-fait détendue et imaginez-vous entrain de converser avec quelqu'un que vous aimez beaucoup et qui vous aime aussi beaucoup et redites-lui la phrase à répétition en prétendant que ce que vous lui dites est intéressant, mais sans vous contrôler.

Bon monologue!

mercredi
sept.112013

Contexte augmentant la fluidité

Si vous avez a parler devant des gens.  Il est important de toujours mettre un espace entre vos auditeurs et vous.  Il est facile de faire l'erreur de parler trop rapidement.  Même si vous ne bégayez plus dans la plupart des activités de la vie, le fait de parler trop rapidement pour ne pas trop prendre de temps de vos auditeurs, vous tendera des pièges qui rendront votre élocution plus difficile.  

Pour que notre élocution fonctionne bien, notre subconscient a besoin de temps pour contracter les muscles nécessaire pour parler de façon fluide.  Donc, si notre conscient impose à notre subconscient de parler à une vitesse trop grande, même si n'avons plus peur de bégayer, notre élocution ne sera pas aussi fluide et détendue qu'elle le pourrait.

Ce n'est pas facile à faire mais quand on fait une présentation, les gens qui sont là sont prêt à nous entendre et ce qui est important n'est pas de prendre le moins de temps possible mais de bien expliquer ce que nous avons à expliquer.  Si on parle trop vite, on prend moins de leur temps mais si en parlant trop vite, ils ne comprennent pas bien, le temps sauvé est perdu car l'objectif de leur donner de l'information n'a pas bien été atteint.

Donc, prenons notre temps et n'ayons pas peur de bégayer.

samedi
sept.072013

Précision sur l'exercice

Ce matin j'ai fait une séance avec un autre abonné du site et je lui apporté des précisions après l'avoir écouté répéter la phrase avec moi.  Alors voici.

Le bégaiement est causé par notre état d'esprit qui fait en sorte que nous essayons de contrôler notre élocution.  Si tu pratiques la phrase en contrôlant ton élocution pour ne pas bégayer, cela ne donnera rien.  Le but n'est pas de dire la phrase sans bégayer.  Le but de la phrase est de te donner la chance de te pratiquer à ne plus penser à ton élocution.  

Tu bégaieras plus en disant la phrase si tu cesses de contrôler ton élocution.  Et c'est ce que l'on veut.  Notre subconscient, dont le rôle est de s'occuper de notre élocution, a perdu un peu de ses compétences car nous essayons de contrôler notre élocution de façon consciente.  Donc il est très normal, et c'est même une preuve que nous lâchons prise consciemment, de bégayer plus que d'habitude en prononçant la phrase.  L'objectif premier étant de se pratiquer à lâcher prise, et le second objectif qui s'accomplira tout seul avec le temps, sera que ton subconscient deviendra de plus en plus compétent à parler de façon fluide.  Mais c'est le 2e objectif et il nécessite le succès du premier avant d'arriver.